Les lycéens engagés pour le NSD

14022010

Pour que les lycéens se mobilisent pour le No Sarkozy Day, le 27 mars 2010 :
Faites tourner ce groupe Facebook.

iconfacebook.gif

L’avenir est à la jeunesse, alors engageons-nous !




No Sarkozy Day, une journée pour agir.

14012010

Au départ, un groupe contre Sarkozy sur Facebook, rassemblant plusieurs dizaines de milliers de membres. Parmi eux, Benjamin Ball, qui contacte les administrateurs pour proposer l’idée d’une date de rassemblement. Ces derniers approuvent l’idée, et une première date est émise.

Le 5 décembre  2009, un « No Berlusconi Day » a été organisé en Italie par les nombreux opposants du mafieux qui a le pouvoir, remportant un franc succès.

No Berlusconi Day

L’idée de reprendre cette manifestation transalpine fait mouche dans l’esprit de Benjamin Ball : Le « No Sarkozy Day » est né.

Prévue pour le 27 mars 2010, cette manifestation a pour but de rassembler les personnes opposées à Nicolas Sarkozy, pour quelque raison que ce soit. Et il y en a, des raisons ; que vous soyez chômeur, étudiant, salarié, sans-papiers, professeur, cheminot, retraité… Le mécontentement n’exclut quasiment aucune catégorie.

No Sarkozy Day

L’idée de cette manifestation me plaît, même si j’ai certaines réserves. Le côté positif, c’est que celles-ci peuvent être révolues facilement avec de la bonne volonté. Résumé par mots-clés :

- Antisarkozysme primaire :  Impossible d’avoir échappé à ce terme durant ces trois dernières années. Inventé par les détracteurs de ce qu’il reste de l’opposition en France, il fait croire à la population que ces derniers s’opposent à N.Sarkozy sans arguments. C’est tout simplement cette manipulation de l’opinion publique qui fait perdre sa crédibilité à la gauche aux yeux des français… Malheureusement ce mouvement risque d’être largement associé à ce terme par la majorité. C’est pour ça qu’il faut faire ce mouvement en mettant en avant le pourquoi du mécontentement et non pas le mécontentement seul !

- « Effet inverse » : J’ai entendu parler d’un éventuel « effet inverse » que pourrait entraîner le mouvement. C’est un risque à prendre. Car malheureusement la majorité est peuplée de personnes intelligentes, qui savent bien parler, et étant donné qu’ils ont tribune libre sur pas mal de chaînes françaises, il va falloir s’attendre à de belles phrases démontrant « l’imbécilité » du mouvement, dés le lendemain de celui-ci ! Le français moyen risque d’y croire, et voilà le fameux « effet inverse ».

Encore une fois, pour éviter ça, la mise en avant des idées est la seule solution… !

- « Ca changera rien » : J’ai tellement entendu ça partout que je n’ai même plus le courage d’en faire tout un discours. Je dirai juste que c’est sûr que si on ne fait rien, ça ne changera rien. Si on fait quelque chose, aussi peu soit ce « quelque chose », bien sûr que si, ça peut changer les choses. Le problème est qu’on est tellement habitué à ce que le gouvernement n’écoute pas le peuple, que celui-ci renonce. Non ! Au contraire, il doit amplifier sa voix !

 

Par Julien.
 

Quelques liens :

iconfacebook.gif Le groupe Facebook officiel.

Le site officiel du mouvement

 




Férias : Encore un mort.

4052009

Comme chaque année, à croire que cela fait partie de la tradition, une personne est morte lors d’un lâcher de taureaux à Saint-Martin-de-Londres, dans l’Hérault. Cette année, il s’agit d’un enfant.  Un garçon de trois ans qui a perdu la vie. Des jeunes parents dont la vie est désormais brisée, tout ça pour quoi ? Pour une coutume débile, inutile, immorale et meurtrière. Je ne vais pas vous rabâcher les mêmes discours que certaines bonnes consciences perpétuent à essayer de faire comprendre et accepter depuis des lustres, mais je trouve que parmi les trucs les plus honteux et les plus révoltants que je connaisse, il y a tout ce qui touche aux fêtes taurines. Les férias, les corridas… Tout ce joli groupe d’amusements.

Je n’ai jamais assisté à une corrida, ni à un lâcher de taureau, mais j’ai pu cependant voir il y a quelques années pendant un voyage dans le sud (près de Béziers), ce que l’on appelle un « Toro Piscine ». Pour ceux qui connaissent pas, c’est une version « light et rigolote » d’une corrida, avec un public ciblé ; les enfants. Le principe : Une piscine de fortune au milieu de la piste, quelques vachettes, et plein d’activités marrantes. Comme par exemple jouer au foot avec la vache. Rassurez-vous, aucun coup de pied ne lui est adressé, (quoi qu’elle s’en prenait plein la gueule malgré tout), le but était tout simplement de faire passer la vachette entre les deux poteaux adverses pour faire marquer un point à son équipe. Pour y arriver, il fallait l’énerver, l’exciter, jusqu’à l’enrager afin qu’elle vous suive jusque dans le but. Evidemment, les joueurs tombaient dans la piscine dans le feu de l’action, ce qui faisait bien rire les enfants. Autre exemple de « jeu », faisant cette fois-ci intervenir les petits : des bébés cochons lâchés dans l’arène, et 15 enfants qui essaient d’en attraper un (avec un joli lot pour le premier). Evidemment, les enfants âgés de 7-9 ans en moyenne, ne se souciaient guère de l’animal, ils les attrapaient à la limite de l’étranglement, les cris stridents de souffrance des pauvres porcs faisaient une nouvelle fois rire la foule, les petits avaient leur cadeau à la fin, bref, que de la joie. En vrac, je peux vous citer aussi le jeu dans lequel il fallait courir après la vachette pour lui enfiler des petits cerceaux sur ses cornes, des espèces de rodéos, etc. Le point commun : l’humiliation du pauvre animal…

Voilà, ce n’était là qu’une expérience personnelle, sur un spectacle encore très courant, l’été, dans le Sud. Et encore, ce n’est rien comparé à la boucherie que sont les corridas, ou les lâchers d’animaux… Quand va-t-on enfin cesser tout ça ?

Vous trouverez en bas de cet article plein de jolies images renvoyant toutes vers différents sites de lutte contre la tauromachie, d’un simple clic.

bandeau.png

logoflac2.giflogepee.jpg




1er Mai

1052009

Moi et Julien, nous sommes allé aujourd’hui à la manifestation de ce vendredi 1er mai, en tant que manifestants (comme à notre habitude), mais grande nouveauté : en tant que distributeurs de tracts faits par nos soins. Nous avons donc laborieusement agressé les gens pour leur extorquer leur attention afin de leur parler du site et de son but. Nous adressons par ailleurs nos remerciements au monsieur qui s’est transformé en homme sandwich du site (si vous êtes de passage sur le site, faites nous signe !).

Ce qu’on a par ailleurs constaté dans cette manifestation, comme à celle du 29 janvier (je ne sais pas ce qu’il en était du 19 mars, mea culpa je n’ai pas pu y aller), c’est un ras-le-bol croissant envers la politique intolérante du président (et du gouvernement). Ce dernier va d’ailleurs, comme après la manif du 29 janvier, probablement déclarer que les Français expriment ainsi leurs inquiétudes face à la crise et qu’il comprend tout à fait cela. C’est là une hypocrisie tellement ignoble qu’elle ne vise pas à décrédibiliser le mouvement en posant des arguments opposés, mais à le dénigrer en changeant le message même de la manifestation. C’est comme si je changeais les noms des personnalités du sondage ci-contre pour obtenir le résultat qui m’arrange.

Mais qui sait ? Peut-être Monsieur Sarkozy variera t-il les plaisirs en nous disant que c’est la grippe porcine qui nous a mené dans la rue …

par Pierre
gentilcon.jpg

Edit de l’article par Julien

Adepte des manifs lycéenes depuis plusieurs années, c’était aujourd’hui la première manif’ à laquelle je participais indépendamment de celles organisées par le lycée (organisation dont je faisais le plus souvent partie). Je peux vous dire que ça change. En effet, j’ai le regret d’avoir constaté que celles-ci étaient pleines de lycéens assistant à la manif’ pour sécher leurs cours, et qui semblaient se désintéresser complêtement du sujet. Et je ne parle pas des casseurs, qui profitent de l’agitation habituelle des manifestations pour racketter, voler à l’étalage, et j’en passe.

Cette mobilisation du 1er mai n’avait rien de tout ça. Jour férié oblige, les 160.000 personnes présentes à Paris pour battre le pavé étaient des gens qui en voulaient. Des gens qui ont préféré défiler et exprimer leur ras-de-bol plutôt que de flâner ou de prendre leur Week-end de 3 jours. Il y avait de tout ! Des travailleurs en lutte pour leurs salaires, des étudiants en galère, des retraités qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts, des militants pour la cause palestinienne, des assosciations d’aide aux sans-papiers, droit au logement, SOS Racisme, des pétitions pour la libération d’otages, des écologistes… Tout ce qu’il y avait à dénoncer était présent. C’était géant !

J’ai pu apercevoir de nombreuses personnalités, comme Martine Aubry, Benoit Hamon, Bertrand Delanoë, François Chérèque, Bernard Thibault, Maryse Dumas ou encore l’animateur et comédien Ariel Wizman que l’on a croisé dans le cortège.

La distribution des tracts « Langue de bois » a été une activité plaisante, nombreux sont ceux à nous avoir encouragés et félicités après une rapide description du site par nos soins. Des liens se sont même crées ; quelqu’un qui tient lui aussi son site nous a promis qu’un lien vers notre blog y figurerai bientôt.




Tous dans la rue !

30042009

Demain, comme à chaque bonne occasion, rendez-vous sur le pavé pour le 1er mai. La situation devient du grand n’importe quoi.

Chiffres du chômage en considérable hausse, des salariés licenciés à tout va, des patrons qui continuent à se la couler douce sous des tonnes d’indemnités, la loi Hadopi qui fait scandale, la supériorité de Sarkozy, ses propos scandaleux sur tout et n’importe quoi, la réforme du lycée toujours pas supprimée, les jeunes qui font face à la précarité et qui luttent de plus en plus trouver un emploi, les français qui se font berner par la crise, les vieux qui ne peuvent plus vivre avec leur simple retraite, la répression policière…  Je m’essoufle.

C’est pour ça qu’il faut agir, et agir, c’est maintenant ! Tous les syndicats seront, c’est une première, unis pour cette grande journée de mobilisation à l’occasion de la fête du travail.

Renseignez-vous dés maintenant pour connaître les points de rendez-vous près de chez vous. Pour notre part, ce sera à Paris à 14h00, métro Luxembourg.

C’est mobilisés que nous ferons bouger les choses !

1ermai.png

 Autre chose, mais on reste dans le contexte :

Christophe Alévèque vous propose, comme l’année dernière, de venir « fêter les deux ans du petit » le 6 mai 2009, à l’occasion des deux ans de l’élection de Nicolas Sarkozy. Une chorale chantera les plus grands tubes de tous ses amis musiciens, Johnny, Enrico Macias… et bien sûr Carla !

Rendez-vous à 19h30 le 6 mai 2009 devant le Fouquet’s à Paris.

2ansdupetit.png







MoDem 68 Colmar Ribeauvillé |
Etat Autonome Kabyle |
Section du FFS d'Amizour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Feuille Moissagaise
| Les Jeunes CDH Verviétois
| palabre