Parlons de la grippe porcine…

30042009

On en entend tellement peu parler ! Car la maladie a eu le temps de faire son petit ravage, depuis ! Elle touche désormais tous les continents, à petite ou grande échelle. Mais tout ça, vous le savez déjà, si vous suivez un minimum l’actualité. Parlons plutôt de l’envers du décor, ce que l’alerte mondiale suscite comme réactions, et croyez-moi, y’a du croustillant ! Car cette maladie fait autant de ravage chez les Mexicains qu’en politique ou dans les médias !

Déjà, commençons par un fait que j’ai trouvé aberrant : dans les médias, de plus en plus, on ne parle plus de « grippe porcine », mais de « grippe mexicaine ». Parce que ça sonne mieux, sans doute ? Si c’est une question de sonorité, on qu’à plutôt l’appeler »grippe cochonne », on reste dans le contexte de l’animal, et ça donne un côté marrant… Mais là, vraiment, « grippe mexicaine », je trouve ça un poil abusé. A la question « Ce nom de Grippe mexicaine vous choque t-il ? », le citoyen lambda vous répondra à tous les coups (testé et approuvé par moi!) : « Ben euh, non, c’est normal vu que ça vient du Mexique…! » (prendre un air niais). Eh bien moi, je ne suis pas de cet avis. Pour moi, dire « grippe mexicaine » revient à mettre les mexicains eux-mêmes responsables du virus. Le mexicain en deviendrait limite sale, repoussant, à coup sûr portant le virus ! Attention un mexicain, tous abris ! J’exagère certainement, mais quand la maladie aura eu un impact planétaire, que plus personne ne sera à l’abri du virus, (autrement dire quand ce sera la catastrophe), qui c’est qu’on va pointer du doigt ? BINGO! Le Mexique et ses habitant, tous responsables du cataclysme !!

grippemexicaine.png

Un autre truc qui m’a fait « marrer » : Sur i>télé alors que j’écoutais notre président annoncer que grâce à son super projet génialissime sur le « Grand Pari(s) », prendre le métro allait « d’ici peu devenir un plaisir » (on y croit!), je vois s’afficher cette brève surprenante en bas de l’écran : « EGYPTE : Le gouvernement a exigé l’abattage immédiat de tous les porcs du pays. » (!) Avec la grippe aviaire, on avait souvent droit à ce genre d’abattage… J’ai envie de dire : OK… La maladie se propoageait d’oiseau à oiseau, et les oiseaux, ça vole. Donc ça peut faire plusieurs milliers de kilomètres pour ensuite infecter des oiseaux dans un autre pays, ça va vite. Mais là, un porc… Ca vole pas tant que ça, un porc…! Je vois pas comment un cochon mexicain aurait pu se retrouver en Egypte depuis 6 jours, ou alors faut vraiment l’avoir fait exprès ! Et puis j’imagine mal le fait que comme par hasard, le virus aurait lui aussi muté en même temps sur un porc d’Egypte… Le virus du Mexique aurait-il passé un coup de fil à son homologue égyptien pour lui dire « Salut, tu sais quoi, j’ai muté, et c’est génial, tu devrais faire de même ! » Peu crédible… Sur ce, rendons hommage en avance à tous ces pauvres cochons égyptiens bientôt abattus…

N.B. Et puis en plus, maintenant, ça s’appelle « Grippe mexicaine », alors c’est les mexicains qu’il faut abattre !!

anthrax.png

par Julien




Un cochon pour les infecter tous.

26042009

Ca y est, encore une fois, et une fois de plus, on va tous mourir. Après la crise sociale, la crise économique, voilà qu’une crise médicale pointe le bout de son nez. Son nom ? Grippe porcine. Une maladie meurtrière qui a déjà commencé à sévir au Mexique (81 morts à l’heure où j’écris ces lignes), aux Etats-Unis, et, dernière minute, deux cas auraient été repérés sur l’Hexagone.

Court-on vers une épidémie mondiale ?

En France, le ministère de la santé se dit « confiant ». En même temps, on les voit mal annoncer banco la fin du monde. Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, a annoncé qu’elle tiendrait une conférence de presse tous les jours à 15h00 sur le sujet. Une grosse décision, mais « Pas de panique » ?… Si la situation sera maitrisée comme l’entend le ministère, pourquoi un rendez-vous quotidien ? Pour annoncer chaque jour que tout va bien ? De toute façon, les choses avancent tellement vite que les discours risquent de se contredire d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre, même. En tout cas, pour qu’il y ait le moins de risque possible, j’ai un message à adresser à tous nos compatriotes français partis en vacances au Mexique : RESTEZ-Y !

Nom de code : H1N1.Ce qui nous rappelle forcément le fameux H5N1 de la grippe aviaire. Là, c’est la porcine : Après les poules, les cochons ! Seulement contrairement aux poules, la grippe des cochons est transmissible de porc à homme, et pire encore, d’homme à homme. Faut-il craindre son voisin ? Commencez déjà à porter des masques chirurgicaux, un accident est si vite arrivé… Protégez-vous ! Qui sait, si la maladie se propage, et qu’elle devient un fléau, on va tous, citoyens du monde, finir par devoir porter 24/24 des capotes grippales sur la tronche.

D’ailleurs à ce propos, on parle d’une épidémie mondiale (pandémie) qui pourrait, si rien n’est fait, devenir la plus grave depuis celle de la grippe espagnole de 1918. Moi j’en connais une qu’on a presque tendance à oublier : le SIDA, 40 millions de morts aujourd’hui. Mais ça, c’est une autre histoire.

grippeporcine.png

par Julien







MoDem 68 Colmar Ribeauvillé |
Etat Autonome Kabyle |
Section du FFS d'Amizour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Feuille Moissagaise
| Les Jeunes CDH Verviétois
| palabre