Hadopi : Qui sont les pirates ?

26042009

HADOPI fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps, en particulier sur le net, de la part des internautes, les premiers intéressés.

Hadopi, c’est quoi ?

Le projet de loi « Création et Internet » propose la mise en place d’une Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet, d’où le nom de HADOPI. (Soit dit en passant, le nom Hadopi est déjà plus sympathique et plus prononçable que l’ex DADVSI) Cette « haute autorité », donc, qui fait très professionnelle et méchante par le nom, instaurerait pour les méchants pirates une sanction en trois étapes, portant le doux nom de « réponse graduée ». (On constate que pour chaque truc en rapport avec cette loi, on a droit à un nom sympa). La « réponse graduée », se décompose ainsi :

1)      Avertissement par e-mail.

2)      Avertissement par lettre recommandée (là c’est quand on commence à avoir peur)

3)      Suspension de l’abonnement internet, que l’on continuera malgré tout à payer.

Le pirate a-t-il peur ? Non. C’est un fait, le pirate pur et dur s’en contrefout littéralement de cette loi. D’une, parce que la « Haute Autorité » va s’intéresser aux réseaux P2P, qui sont depuis quelques mois maintenant complètement délaissés en faveur du Direct Download (DDL) et autres techniques de substitution, et de deux, parce que le pirate connait déjà les techniques pour s’en sortir s’il reçoit un ou des avertissement(s) (voir CECI)  Donc il continuera à télécharger les doigts dans le pif sans se soucier de quoi que ce soit. Celui qui se fera chopper et qui verra sa ligne internet coupée, ce n’est pas lui. C’est celui qui ne s’y connaît pas, celui qui télécharge de temps en temps un film sur eMule ou BitTorrent , les deux seules plateformes qu’il connaît, parce qu’il n’a pas envie de se déplacer et de payer 20€ pour un film qu’il ne va pas forcément aimer. Sauf qu’au fond, ceux qui font chier les grosses productions ainsi que le ministère, ce sont les gros pirates, ceux qui téléchargent à tout va, comme des porcs, et qui continuerons malgré la loi. Ce qui ne changera donc absolument rien au problème : Tout ce qui peut être piraté continuera à l’être, et des milliers de pauvres gens qui ne sont pas responsables vont perdre leur accès internet, aujourd’hui indispensable pour s’informer, communiquer, ou encore trouver un emploi. Mérite t’on vraiment de risquer de perdre son boulot pour avoir téléchargé « Bienvenue chez les Ch’tis » ?

Et pour les derniers récalcitrants qui vont me dire « Ouais, mais la loi a été rejetée, on est tranquille ! » : la loi va être reproposée au vote jusqu’à ce qu’elle soit acceptée, comme toutes les réformes du gouvernement en place. Faut pas oublier par qui on est dirigé, non plus.

hadopi.jpg

par Julien







MoDem 68 Colmar Ribeauvillé |
Etat Autonome Kabyle |
Section du FFS d'Amizour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Feuille Moissagaise
| Les Jeunes CDH Verviétois
| palabre